20 Broadway | GLITTER AND BE GAY

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

GLITTER AND BE GAY
Un blog à trois voix consacré au théâtre musical
Broadway | France | 15.12.2010 - 11 h 27 | 0 COMMENTAIRES
Beaux livres: « Histoires de comédies musicales », par Patrick Niedo

Étiquettes : ,

Patrick Niedo a été professeur de danse en France et à New York dans les années 80 et 90. Passionné de comédie musicale, en particulier celles de Broadway, il a voulu partager sa passion avec un livre beau et imposant, Histoires de comédies musicales. Classées de A à Z, ces « histoires » racontent avec une foule de détails une œuvre (Chicago, My Fair Lady, West Side Story…) ou la vie d’une figure marquante du genre, auteur, compositeur ou interprète (De George Abbott à Florenz Ziegefeld en passant par Sondheim, Comden & Green, Bernstein…) . Plus de 250 photos, souvent magnifiques, émaillent le livre et offrent ainsi un beau panorama de ce que le « Great White Way » a été depuis le début du XXè siècle et de ce qu’il est aujourd’hui.

Un livre qui fera bonne figure dans la bibliothèque de n’importe quel amateur de comédie musicale.

Histoires de comédies musicales, par Patrick Niedo, Editions Ipanema, 432 pages, 59,90 euros.

Broadway | 03.11.2010 - 10 h 59 | 6 COMMENTAIRES
Régine annoncée dans le revival de « Follies »

Vu cette info sur Regard en coulisse, selon laquelle, notre Régine nationale, inventeuse de la discothèque, du DJing et sans doute de la boule à facette, rejoindrait le cast du revival de Follies, de Stephen Sondheim et James Goldman, à Washington D.C. en 2011.

Aux côtés de Bernadette Peters (qui sera Sally) ou Elaine Paige (Carlotta),  elle y interprétera le petit rôle de Solange Lafitte, archétype de la gouailleuse parisienne, qui chante principalement le très drôle Ah Paree! Le rôle fut rendu célèbre par une autre française, Liliane Montevecchi.

Broadway | 20.10.2010 - 09 h 31 | 8 COMMENTAIRES
It gets better, version Broadway

Étiquettes :

La nouvelle scène de Broadway participe également au projet It gets better. La chanson, qui porte le titre de la campagne, a été composée par Jay Kuo et Blair Shepard. Parmi les interprètes, on peut reconnaître John Tartaglia et Ann Harada, d’Avenue Q.

La chanson est en vente sur l’ iTunes Store. Elle est un peu tarte, mais c’est pour la bonne cause! Les bénéfices seront reversés au Trevor Project, qui fait de la prévention contre le suicide des jeunes homos.

Voir aussi la vidéo de Yagg: It gets better

Broadway | 06.08.2010 - 12 h 38 | 2 COMMENTAIRES
Concert des Proms, spécial Sondheim, sur la BBC

Étiquettes : , , ,

Pour célébrer les 80 ans de Stephen Sondheim, la BBC a diffusé le concert spécial des Proms qui lui était consacré. Vous pouvez écouter l’émission sur le site de la BBC.Quelques vidéos sont également sur Youtube, en voici quelques unes:

(suite…)

Broadway | Revue de web | 23.07.2010 - 11 h 15 | 0 COMMENTAIRES
Bernadette Peters à propos de A Little Night Music, Elaine Stritch, Sondheim, etc. [Playbill]

Étiquettes : , , ,

Playbill a rencontré Bernadette Peters. Et a évoqué avec elle son rôle dans A Little Night Music, où elle succède à Catherine Zeta-Jones: « On m’a toujours dit que je devrais jouer Desiree », explique-t-elle. « Mais je ne me suis jamais vraiment intéressée aux rôles parce que j’y m’y intéresse généralement par le biais de la musique. Et elle a juste Send in the clowns et une partie de You must meet my wife. Donc, elle ne chante pas beaucoup, mais c’est un rôle merveilleux, avec un texte extraordinaire. Maintenant que je le travaille… j’y prends un énorme plaisir. »

La diva parle également de sa partenaire sur scène, Elaine Stritch, qui interprète Mme Armfeldt. Cette dernière est également interviewée et toutes deux n’ont que des mots gentils l’une pour l’autre et pour Sondheim, évidemment.

Si vous êtes à New York dans les semaines qui viennent, foncez voir A little night music (et racontez-nous). Deux divas de ce calibre sur scène, ça n’arrive pas tous les jours.

La formidable Bernadette Peters évoque son rôle dans A Little Night Music, sur Broadway. Elle a succédé à Catherine Zeta-Jones dans le rôle de Désirée mi-juillet.

Broadway | Revue de web | 15.06.2010 - 09 h 56 | 1 COMMENTAIRES
Out.com: Les 25 moments les plus gays de Broadway

Étiquettes : , , , ,

httpv://www.youtube.com/watch?v=tRYyiiRCp4g&feature=player_embedded

Out.com liste les 25 moments les plus gays de Broadway, de Lauren Bacall dans Applause à If you were gay dans Avenue Q en passant par Spring Awakening ou Rent. Parmi ces moments, j’ai retenu l’émouvant monologue de Paul, dans A Chorus Line, dit ici avec talent par Jason Tam.

Broadway | 14.06.2010 - 13 h 44 | 0 COMMENTAIRES
Tony Awards: La liste des vainqueurs

Étiquettes : ,

Les Tony Awards se sont tenus le 13 juin. Vous pouvez trouver la liste des vainqueurs sur le site officiel.

C’est la comédie musicale Memphis qui remporte le titre de meilleure comédie musicale. Memphis raconte l’histoire d’un DJ blanc dans l’amérique des années 50 qui tombe amoureux du rock et d’une chanteuse noire. L’oeuvre remporte aussi les Tony du meilleur livret et de la meilleure musique.

Autre récompense notable: Catherine-Zeta Jones obtient le Tony de la meilleure actrice dans une comédie musicale pour le rôle de Désirée dans A Little Night Music (vidéo ci-dessous). Isn’t it rich?

httpv://www.youtube.com/watch?v=nThcGPaL2Bc

Broadway | 08.06.2010 - 16 h 39 | 0 COMMENTAIRES
Bernadette Peters et Elaine Stritch rejoignent le cast de « A Little Night Music » à New York

Étiquettes : , , ,

Bernadette Petiers et Elaine Stritch

C’est la nouvelle la plus hystérique de l’année, voire de la décennie. Le 13 juillet prochain, Bernadette Peters et Elaine Stritch succèderont respectivement à Catherine Zeta-Jones et Angela Lansbury dans la production Broadway de A Little Night Music.

La dernière apparition de Bernadette Peters dans une comédie musicale à Broadway remonte à 2003 avec le rôle de Mama Rose dans Gypsy. Il faut remonter encore plus loin pour Elaine Stritch, avec Showboat (production de 1994 à 1997).

A vos billets d’avion! Ou à défaut, espérons une captation vidéo.

Broadway | 13.05.2010 - 12 h 34 | 1 COMMENTAIRES
« Show Boat », « My Fair Lady », « Sweeney Todd »: trois diamants de la comédie musicale au Châtelet

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

À nouveau une saison très Broadway au théâtre du Châtelet et ce ne sont pas les auteurs de ce blog qui s’en plaindront. L’inventif Jean-Luc Choplin, depuis 2003 aux commandes du théâtre qu’il a pris soin de dépoussiérer, a choisi des œuvres maîtresses de la comédie musicale américaine pour le programme 2010-2011.

« SHOW BOAT »
En ouverture de la saison (du 2 au 19 octobre), l’œuvre que beaucoup considèrent l’une des plus magistrales du répertoire: Show Boat (Kern & Hammerstein II, 1927). L’immortel Ol’ Man River y côtoie de magnifiques chansons, qui illustrent 40 ans d’une saga familiale où l’on nous parle d’amour et de séparation, mais aussi de racisme. Dans la vidéo ci-dessous, extraite de la production du Paper Mill Playhouse, dans le New Jersey, en 1989, Lenora Nemetz chante Life Upon The Wicked Stage, l’un des « tubes » de Show Boat. En janvier dernier, Lumières de Broadway nous avait ravi avec la version française de cette chanson, créée sur la scène du Châtelet en 1929 grâce au directeur de l’époque Maurice Lehmann (lire Trésors de Broadway).

http://www.youtube.com/watch?v=wU99SpTYF_k&feature=related

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessous, cliquez sur Show Boat (1989) Paper Mill Playhouse

« MY FAIR LADY »
Autre classique au programme, My Fair Lady (Loewe & Lerner, 1956), dans une nouvelle production, du 9 décembre au 2 janvier. Le personnage d’Eliza Doolittle, vendeuse de fleurs un peu simplette que le professeur Higgins veut transformer en lady, a été rendu mondialement célèbre par Audrey Hepburn, dans le merveilleux film de Georges Cukor en 1964. Avec des scènes d’anthologie, comme celle qui se déroule à Ascott dans la vidéo ci-dessous (les costumes sont de Cecil Beaton, no less).

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessous, cliquez sur My Fair Lady-Horse race scene

« SWEENEY TODD »
Préparez vous enfin à rencontrer l’un des personnages les plus effrayants et les plus bouleversants du théâtre musical. Sweeney Todd. Le Diabolique Barbier de Fleet Street (Stephen Sondheim, 1979), est une œuvre atypique, monumentale, entre farce et thriller, comédie et tragédie. Deux êtres sans vergogne vont mettre au point un stratagème diabolique: Sweeney Todd, barbier assoiffé de vengeance et qui égorge ses clients, et Madame Lovett, sa voisine, qui récupère les cadavres pour en faire des pâtés à la viande. Lee Blakeley, qui avait déjà signé la mise en scène remarquable de A Little Night Music en février de cette année (lire « A Little Night Music ») sera à nouveau aux commandes de cette production très attendue, puisque c’est la première fois, depuis sa création à Broadway, que Sweeney Todd, est montée sur une scène française en anglais.

Dans cette scène, Sweeney Todd retrouve ses rasoirs…

http://www.youtube.com/watch?v=Eu2YmyklYT4&feature=related

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Sweeney Todd: My Friends

Broadway | 26.04.2010 - 22 h 57 | 0 COMMENTAIRES
Chronique New Yorkaise — #10/ West Side Story

Étiquettes : , , , ,

Je ne pouvais quitter New York sans me rendre au Palace applaudir la fausse-vraie nouvelle production de « West Side Story », mise en scène par son librettiste original, Arthur Laurents.
Cast splendide, orchestre itou, gros spectacle. Propre. Proprement fait. Attendu. Sans surprises. Et follement vieillot. A l’image des mises en scène d’Arthur Laurents (son Gypsy avec Patti LuPone, la saison passée, m’avait fait le même effet. j’avais trouvé le show horriblement mal mis en scène, « vieux », et d’une surprenante laideur visuelle). Il n’est guère que la magique chorégraphie de Jérome Robbins, immarcescible, qui sauve le show, et la fraicheur, le talent et l’engagement des artistes en scène.
Voilà une représentation pour laquel je n’ai rien à dire : je suis resté de glace, et fort déçu par ce produit « pour touriste » qui manquait singulièrement d’âme — et de vraie relecture. Ce n’est pas un Revival, c’est une exhumation de musée, dont on a oublié d’ôter la poussière.

Le site du show, avec des extraits du spectacle, le trailer commercial etc., ici.