La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

GLITTER AND BE GAY
Un blog à trois voix consacré au théâtre musical
France | 19.10.2011 - 10 h 03 | 3 COMMENTAIRES
« Cabaret » au Théâtre Marigny: Emmanuel Moire en Emcee libertin

Étiquettes : ,

Wilkommen, bienvenue, welcome back: Cabaret est de retour. Trois ans après un premier tour aux Folies Bergères, entre 2006 et 2008,  la comédie musicale revient au Théâtre Marigny à Paris, avant de partir en tournée dans toute la France.  La mise en scène est toujours celle de Sam Mendes et une grande partie du cast a été reconduite. La principale nouveauté c’est Emmanuel Moire, qui succède à Fabian Richard dans le rôle emblématique du maître de cérémonie. Si les antécédents du chanteur laissaient plutôt dubitatif (Le Roi Soleil, un répertoire très variété), force est de constater qu’il ne s’en tire pas si mal. Certes son timing de comédien n’est pas encore optimal et ses interprétations des chansons géniales de Kander et Ebb sont parfois un peu lisses, mais il parvient à insuffler un peu de personnalité dans son rôle. Joel Grey et Alan Cumming incarnaient un Emcee lubrique et décadent, celui d’Emmanuel Moire tient davantage du jeune libertin. Pourquoi pas?

Du côté des autres rôles, peu de changement. Et qui s’en plaindrait? Pierre Reggiani se montre toujours aussi touchant dans le rôle de Herr Schultz et Delphine Grandsart, troublante dans celui de Fraülein Kost. On notera par ailleurs les progrès de Catherine Arditi au chant, qui rendent ses chansons plus agréables à l’écoute. Et Claire Pérot campe décidément une excellente Sally Bowles, mutine et pleine d’énergie. Son interprétation de la chanson titre est magistrale.

Pour celles et ceux qui l’ignorent encore, Cabaret est tiré d’un roman de Christophe Isherwood, intitulé Adieu à Berlin et de la pièce I am a Camera (qui s’inspirait du roman). On y suit Cliff, un écrivain américain venu chercher l’inspiration dans le Berlin interlope du début des années 30. Il la trouve en la personne de Sally Bowles, fantasque chanteuse de cabaret au Kit Kat Club. Mais il va aussi croiser le chemin les nazis, qui entament leur irrésistible ascension.

Le propos n’a rien perdu de sa force. Et la mise en scène de Sam Mendes y ajoute une atmosphère décadente qui donne à ce cabaret un parfum de soufre, de sueur et pardonnez le mot, de foutre. Tout ce qu’on aime, quoi! Un classique à voir absolument.

Voir la bande-annonce ci-dessous:

Teaser Cabaret le musical from Stage Entertainment on Vimeo.

 

France | 09.09.2011 - 16 h 19 | 5 COMMENTAIRES
Le programme de l’année à Paris

Étiquettes : , ,

Le site Regard en coulisse a listé toutes les comédies musicales qui seront produites à Paris dans la saison qui vient… Lire Saison 2011-2012, le Programme .

On retiendra en particulier la reprise de The Sound of Music (la Mélodie du bonheur) au Châtelet. A l’époque de sa création, en 2009, nous lui avions d’ailleurs consacré une série de reportages.  Si vous l’aviez manqué à l’époque, courez-y.

Autre revenant, Cabaret, que l’on pourra revoir au Théâtre Marigny. Claire Pérot incarne toujours Sally Bowles et le Maître de Cérémonie a été confié à… Emmanuel Moire.

Hairspray, sera également de retour, cette fois-ci à l’Espace Pierre Cardin.

Côté création/import de Broadway, on salue l’arrivée – enfin! – d’Avenue Q , à Bobino, en février. L’adaptation est signée Bruno Gaccio.

Côté français, on parle beaucoup de René l’énervé de Jean-Michel Ribes, au Théâtre du Rond Point… A voir, donc…

France | 10.06.2011 - 14 h 40 | 7 COMMENTAIRES
Emmanuel Moire rejoint le cast de Cabaret

Étiquettes : ,

Stage Entertainment vient d’annoncer qu’Emmanuel Moire avait rejoint le casting de Cabaret, qui reviendra à Paris en octobre. Le chanteur succèdera à Fabian Richard dans le rôle masculin principal, celui du maître de cérémonies. Un choix qui laisse un peu dubitatif vu que le chanteur s’est fait connaître dans le Roi Soleil, dans un univers on ne peut plus éloigné la comédie musicale de Ebb, Kander et Masteroff et du rôle vénéneux du MC, incarné au cinéma par Joel Grey.

C’est néanmoins le seul changement important au sein de la troupe. Les autres comédiens de Claire Pérot (Sally Bowles) à Catherine Arditi (Frau Schneider), en passant par l’excellente Delphine Grandsart (Fraülein Kost), ont tous rempilé.

France | 08.05.2011 - 13 h 09 | 2 COMMENTAIRES
« Cabaret » de retour à Paris

Étiquettes : , , , ,


Stage Entertainment l’a annoncé cette semaine: Cabaret va faire son retour à Paris le 6 octobre prochain. Le spectacle se posera au Théâtre Marigny pour 90 représentations, avant de partir en tournée dans toute la France. Côté casting, on sait seulement que Claire Pérot (au centre de l’image) reprendra le rôle de Sally Bowles, où elle avait brillé lors des représentations aux Folies Bergères entre 2006 et 2008. Des auditions sont en cours pour le reste de la distribution. La mise en scène, elle, sera toujours celle de Sam Mendes.

Cabaret est une œuvre de John Kander, Fred Ebb et Joe Masteroff, respectivement à la musique, aux paroles et au livret. Elle a été inspirée par le roman de Christopher Isherwood, Adieu à Berlin.

 

 

Cinéma | 03.02.2010 - 12 h 15 | 2 COMMENTAIRES
Reprise de « Cabaret », avec l’insurpassable Liza Minnelli dans le rôle de sa vie

Étiquettes : , ,

Liza Minnelli dans "Cabaret"

Liza Minnelli dans "Cabaret"

Pour ce rôle, son père, Vincente Minnelli, lui avait dit de ne pas chercher à être belle, mais plutôt de créer un personnage « étrange et extraordinaire » (« strange and extraordinary »). Mission accomplie pour Liza Minnelli, qui trouva avec la Sally Bowles de Cabaret le rôle de sa vie. Le film de Bob Fosse, sorti en 1972, est repris à partir du 3 février à l’Action Christine (à Paris, métro Odéon). On ne saurait que trop souligner les qualités de cet immense film, couronné en 1973  par huit Oscars. Une réussite due à la combinaison de talents uniques: la mise en scène, l’adaptation et les chorégraphies de Bob Fosse, la musique et les paroles d’Ebb et Kander au meilleur de leur forme, une distribution emmenée par Liza Minnelli et Joel Grey. Alors que le genre semblait tomber en désuétude, Bob Fosse a su redonner ses lettres de noblesses au movie musical. Pour un temps, au moins.

Singulier parcours que celui de Cabaret, d’ailleurs. D’abord un roman, Adieu à Berlin de Christopher Isherwood, puis une pièce, I am a camera, de John Van Druten, puis un stage musical, avec une musique d’Ebb et Kander (reprise dans le film de Fosse), un livret de Joe Masteroff et une mise en scène d’Harold Prince, le film de Bob Fosse et enfin une nouvelle version du stage musical, qui reprend les chansons créées spécialement pour le film (Mein Herr, Maybe this time ou Money). C’est cette dernière version scénique que l’on a pu voir il y a quatre ans à Paris, aux Folies Bergères.

Le reprise du film est officielle, il n’est donc pas à exclure que d’autres copies circuleront. Vous trouverez toutes les séances sur Allociné.

Allez, un petit coup de Money, pour la route:

httpv://www.youtube.com/watch?v=rkRIbUT6u7Q